Ronan Algalarrondo et la photo

http://laroulette.eu/wp-content/uploads/2015/09/IMG_5352.jpghttp://laroulette.eu/wp-content/uploads/2015/09/IMG_5352.jpghttp://laroulette.eu/wp-content/uploads/2015/09/IMG_5352.jpghttp://laroulette.eu/wp-content/uploads/2015/09/IMG_5352.jpghttp://laroulette.eu/wp-content/uploads/2015/09/IMG_5352.jpghttp://laroulette.eu/wp-content/uploads/2015/09/IMG_5352.jpghttp://laroulette.eu/wp-content/uploads/2015/09/IMG_5352.jpgRonan Algalarrondo et la photo

Cela fait maintenant quelques années que Ronan passe autant de temps sur ses patins qu’à capturer des cascades derrière son objectif. Vu qu’il a fait quand même pas mal de progrès, l’idée d’accorder un peu de place à ses productions à vite fait son chemin. En plus le jeune homme revient de trois semaines de tour avec une bonne équipe de décérébrés. Exactement ce dont on avait besoin pour compléter ce petit diaporama.

It’s now been a few years Ronan spends as much time on his skates as capturing stunts behind his lens. As he made a lot of progress, the idea to give some space to his productions quickly made it to my brain. Furthermore, the young man is just back from a 3 weeks tour with a good team of brainless people. Exactly what we needed to complete this short diaporama.

 

Lillian: Bonjour Ronan, présente toi rapidement pour ceux qui ne te connaissent pas.

Ronan: Salut, J’ai 26 ans, je suis originaire de la région parisienne et j’habite maintenant sur Nantes depuis environs 5 ans.Je ne sais pas si je dois détailler, je veux pas répondre aux questions suivantes heheh !

Lillian: Hello Ronan, please introduce yourself to those who don’t know you.

Ronan: Hi, I’m 26, originally from Paris region, and I’ve been living in Nantes for 5 years now. I don’t know if I should give more details, I don’t want to answer to all you questions ! Haha

L: Ça devrait aller ! Combien d’années de patin?

R: Difficile de savoir…. ça doit faire une dizaine d’années que je parcours les rues.

L:It should be fine ! How many years on skates ?

R: Hard to tell, I’d say it’s been 10 years or so that I wander through the streets.

L: Et comment t’es tu retrouvé avec un appareil photo entre les mains ?

R: Ça a commencé bien avant le patin! Tout petit je regardais mon père prendre des photos, j’étais admiratif. Souvent je lui empruntais pour regarder dans le viseur, faire des zooms, mises au point. De temps en temps j’avais le droit d’appuyer sur l’obturateur! Il a fini par m’offrir mon premier appareil vers 8-10 ans je pense. J’ai par la suite connu le début des appareils numériques, et je m’en suis rapidement fait offrir un!

L: And how did you end up with a camera in your hands ?

R: It started way before skating ! As a kid I was looking at my father taking pictures, I admired him. I would often take his camera to look through the visor, to zoom or focus, and sometimes he would let me push the button. He finally bought me my first camera when I was about 8 or 10. Then it was the start of DSLRs, and I quickly made my parents offer me one !

L: Tu fais uniquement des photos de roller ?

R: Non, bien sur. Mais j’avoue que c’est ce que je préfère. C’est assez technique, et c’est assez cool de pouvoir concilier deux passions en en faisant profiter mes potes.

L: Do you only shoot skating ?

R: Of course no, but I admit it’s what I like the most. It’s quite technical, and it’s pretty cool to blend 2 passions with a nice result for my homies.

L: Qui sont tes « modèles hommes» préférés/habituels ?

R: Hahah! Je ne peux pas choisir de “préférés”, mais j’adore shooter ceux avec qui je roule habituellement! Ils me font maintenant confiance et n’hésitent pas à recommencer un tricks si je ne suis pas vraiment satisfait. Après si tu veux des noms.. Et puis une photo réussie ça fait plaisir au photographe comme au skater, alors autant satisfaire mes amis.

L: Who are your favorite/usual models ?

R: Ahha ! I can’t choose « favorites », but I like to shoot with those I usually skate with . They trust me now, and don’t hesitate to do the trick again if I’m not really happy with the result. So names… And a cool picture makes the photographer and the skater happy, so it makes sense to make my friends happy.

L: Des noms !

R: Hahah, d’accord, mais la liste est longue alors je vais résumer. A commencer par Victor Daum de Paris, avec qui j’ai fait pas mal de photos dernièrement, qui est toujours partant, peu importe le spot. Dans la même catégorie j’ai Virgile Dos Santos, pour les mêmes raisons. Et en plus c’est mon colocataire, pratique! Et bien sur le Gregory Breger que je ne te présente pas! Il a la bougeotte, on fait pas mal de Km pour trouver le bon spot, puis il est propre, en général il n’y a pas besoin de beaucoup d’essais.

L: Give me names !

R: Haha OK, but the list is long so I’ll shorten it. First, Victor Daum from Paris, whom I shot a lot lately and who’s always down, whatever the spot. In the same category, and for similar reasons, Virgile Dos Santos. Plus he’s my roommate, really convenient ! And of course the Gregory Breger, who I won’t introduce you to ! He’s always on the run, we drive a lot to find the good spot, and he’s really clean, it doesn’t take him a lot of tries to land the trick.

L: La question pour nos amis techniciens de l’image, tu utilises quoi comme matériel ?

R: Pour le boitier, c’est un peu la misère! J’utilise un Canon 60D qui est vraiment en fin de vie … je pense qu’il a du passer la barre des 100.000 déclenchements. Le capteur est rempli de poussières impossibles à enlever. Mais le plus important, c’est que je possède maintenant un parc d’objectifs assez cool, qui me permettent de m’en sortir dans la plupart des situations.

L:The question for our dear image technology friends, which camera are you using ?

-For the body, it’s a bit la misere ! I use an about to die Canon 60D… I believe he’s over 100.000 clics. The sensor is filled with dust I can’t get rid of. But I now own a bunch of cool lenses, giving me the opportunity to deal with most situations.

L: Des sources d’inspiration ?

R: Je ne sais pas vraiment si je tiens mon inspiration de là mais à l’époque je scotchais pas mal sur les photos de JCB dans Clac, Roll’s… Maintenant pour la technique j’échange pas mal avec Maxime Hillairaud.

L: Do you have sources of inspiration ?

R: I don’t know if I take my inspiration from him, but back in the day I was looking a lot at JCB pictures in Clac and Roll’s… But now for the technique I share a few things with Maxime Hillairaud.

L: Quatre mots pour résumer votre summer tour ?

R: Rires, Schlagues, Bobos, Survie C’est vrai que quatre mots c’est juste!

L: Four words to sum up you summer tour ?

R: Laughs, white trashs, injuries, survival. Fuck four words ain’t a lot !

L: Remerciements ?

R: Mon père, pour m’avoir transmis ce virus, mes amis pour tous ces moments qu’on partage, et merci a toi !

L: Thank yous ?

R: My father, for transmitting me this virus, my friends for all these moments we share, and thanks to you too !

 

Les amateur de rails en inox et de pavés apprécieront.  Thom Thieuleux , Front full tork.

Les amateur de rails en inox et de pavés apprécieront.
Inox rails and paved streets lovers will appreciate. Thom Thieuleux , Front full tork.

 

 Hawaïen ou californien.. ? On s'en fout un peu, il fait des jolis fishrain stall. Korey « Sneaky » Waikiki.

Hawaïen ou californien ? On s’en fout un peu, il fait des jolis fishrain stall.
Hawaiian or californian ? We don’t really give a fuck, he does nice fishbrain stalls.
Korey « Sneaky » Waikiki

 

C'est bien connu, Fab adore les gros diamètres. Mais en top acid et jusqu'au bout.

C’est bien connu, Fab adore les gros diamètres. Mais en top acid et jusqu’au bout.
It’s well known Fab loves big diameters. But with a top acid to the end.

 

Bien que son boulot l'ait plus habitué à travailler le métal, Greg est aussi très à l'aise avec le bois, même en alley oop fishbrain.

Bien que son boulot l’ait plus habitué à travailler le métal, Greg est aussi très à l’aise avec le bois, même en alley oop fishbrain.
Although his job made him more used to work with metal, Greg also feels comfortable with wood, even while doing an alley-oop fish fishbrain.

 

Le short de bain est bien voyant par contre impossible d’apercevoir la voiture qui a du tirer Victor pour arriver jusque là haut. Victor Daum Roll-up to back backslide.

Le short de bain est bien voyant par contre impossible d’apercevoir la voiture qui a du tirer Victor pour arriver jusque là haut.
The swimming shorts are quite conspicuous, but we can’t see the car Victor must have caught to get up there.
Victor Daum Roll-up to back backslide.

 

Réussir LE cliché satisfaisant peut prendre du temps ainsi que de nombreuses (et douloureuses) tentatives. Heureusement, Fabulous Fab est aussi consciencieux qu'acharné. Fabien Eletro,  Top acid to disaster j'roule dans l'plan inc'. Et avec le grab s'il vous plaît.

Réussir LE cliché satisfaisant peut prendre du temps ainsi que de nombreuses (et douloureuses) tentatives. Heureusement, Fabulous Fab est aussi consciencieux qu’acharné. Fabien Eletro, top acid to disaster j’roule dans l’plan inc’. Et avec le grab s’il vous plaît.
To get THE pic can take some time and many painful tries. Luckily, Fabulous Fab is as relentless as meticulous. Fabien Eletro, top acid to disaster roll-in, with the grab !

 

Il est tôt le matin. Le rail est long et carré. Bien entendu, il y a du vide. Quoi de mieux pour Guillaume le Gentil qu'un backside-soyal first try pour bien commencer la journée ?

Il est tôt le matin. Le rail est long et carré. Bien entendu, il y a du vide. Quoi de mieux pour Guillaume le Gentil qu’un backside-soyale first try pour bien commencer la journée ?
It’s early in the morning, rail is long, square, and of course drop. What’s better for Guillaume le Gentil than a first try tts to start the day ?