Numéro 3: Mathias Silhan

 

Si vous recherchez sur Google “Le professionnel”, vous tomberez sans doute sur un magnifique film de 1981, dans lequel Jean-Paul Belmondo alias Joss Beaumont distribue nombre bourre-pifs et châtaignes avec un sourire ravageur et un bronzage cuivré. Mais s’il existait un moteur de recherche dédié au roller français, ce même mot clef vous ferait inévitablement tomber sur des images de Mathias Silhan. Il a en effet coché toutes les cases de la vraie grille du pro : du talent bien-sûr, mais aussi du style, des victoires, du contrôle, du technique, du hammer, de la longévité, de l’investissement, du partage, de la constance ou encore de la passion. Bref, vous l’aurez compris, Mathias n’est pas ici par hasard.

 

 

Tias Mouss a commencé à rouler très tôt, avant même l’arrivée du inline. Après quelques années sur des quads, il se paye sa première paire de patins à roulettes en ligne en 1996, des Roces Rome. La légende raconte qu’il s’agit là de la seule paire qu’il achètera de sa vie. Car très rapidement, Mathias devient la mascotte de la scène strasbourgeoise, emmenée à l’époque par son mentor Stephane Dejean (RIP), et rejoint la team du shop local, Phalanger. Ce n’est que le début d’une longue collaboration avec l’industrie du roller.

 

 

Mathias va en effet passer par pratiquement toutes les marques: Bauer, Salomon, Roces, Deshi, USD et enfin Razors pour ne citer que les compagnies qui fabriquent des patins. On vous épargnera la liste des marques de roues, platines, vêtements et autre papiers crêpons. Il faut dire que les années passent, certaines compagnies trépassent, mais Mathias est toujours là, partout en Europe, avec une constance à haut niveau rare dans le milieu, que ce soit dans les contests, en park ou en street, ou dans la production de contenus, photos et vidéos. Il aura par exemple remporté le FISE, Lausanne, Bulle ou encore le Discontest , souvent en plaquant des tricks qu’il n’avait jamais fait avant, et qu’il ne refit plus jamais après ! Après une part réussie dans le DVD Razors Game Theory, il accèdera même au Graal du pro-rider, avec la sortie d’un patin à son nom en 2012, honneur qu’il ne partage qu’avec 4 autres skaters français.

 

 

Bien qu’à force de tours et de tricks, Mathias soit devenu connu et apprécié dans toute l’Europe, il reste très attaché à sa ville, qui en est l’une des capitales. Depuis 2004, il est très investi dans l’association strasbourgeoise Nouvelle Ligne, qui organise entre autres tous les ans le NL Contest, devenu au fil des ans un énorme événement, que beaucoup préfèrent au FISE. Sa contribution dans les coulisses ne s’arrête pas là, puisqu’il est aussi en charge depuis 2008, avec un drôle d’alcoolyte, de la distribution en France de marques comme Razors et Ground Control. Il est ainsi l’un des rares à avoir réussi à se créer un métier autour de sa passion du roller.

 

S’il s’est peu à peu retiré de la vie de pro-skater, Mathias continue tout de même à se déplacer, armé de son éternel sourire, sur les gros événements comme le Winterclash pour à trinquer avec ses nombreux amis. En préparant cet article, on a cherché ce qu’on pourrait dire de mal sur lui, histoire d’équilibrer un peu notre propos. Mais le seul reproche qu’on arrive à lui faire est de skater moins souvent, de préférer les parties de pétanques ou les matchs du Racing à la Meinau au bon vieux skatepark de Cronenbourg. Par contre, dès qu’il rechausse, on voit très vite que son fakie ne s’est pas envolé, et que le pied gauche est toujours aussi solide !  Mais peut on considérer cela comme un véritable défaut, après 25 ans à frotter ses antirockers sur toutes les surfaces ? Non vraiment il faut se rendre à l’évidence: c’est bien lui Le Professionnel !

 

Les autres membres du classement:

Numéro 4: Remy Meister
Numéro 5: Stéphane Alfano
Numéro 6: Nicolas Bellini
Numéro 7: Néou Men
Numéro 8: Julien Cudot
Numéro 9: Taïg Khris
Numéro 10: Roman Abrate
Numéro 11: Guillaume Le Gentil
Numéro 12: Clément Boucau
Numéros 13: Toto Ghali – Kevin Quintin
Numéro 14: Allan Beaulieu
Numéro 15: Thierry Lallemand
Numéro 16: Jeremy Jimenez
Numéro 17: Nicolas Auroux
Numéro 18: Victor Legrand
Numéro 19: Williams Cerlo
Numéro 20 : Cyril Daniel

Author Description

Jean-Pierre Patin

Poste: Attaquant, 54 selections en équipe de France de Curve, 278 sessions au Bowlympique de Marseille (184 Souls)

There are 1 comments. Add yours

  1. 21st May 2020 | simon demay says: Reply
    Gagnant du Fise c'est un euphémisme! 5 ou 6 fois en Amateur un truc dans le genre (1er toujours! à l'époque au moins 250 participants) et l'année ou il passe pro bah... il gagne en pros. Fakie disaster 720 true mizu contest de rouen!

Join the Conversation