Numéro 12: Clément Boucau

 

Dans la salle de rédaction de La Roulette, Clément Boucau est surnommé affectueusement Rocancourt, du nom d’un des plus célèbres escrocs français. Clément réussit en effet depuis des années à reproduire une arnaque qui a fait sa marque de fabrique: sortir une vidéo, composée majoritairement de hammers, suffisamment courte pour donner envie d’en voir plus et ainsi convaincre les sponsors de miser sur lui !
Il suffit de jeter un oeil à la liste des compagnies qui se sont faites piéger pour voir à quel point cette technique est efficace : England, JUG, Ground Control, USD, Franco Shade, Adapt, Vibralux, Valo, Nomades Shop, Arcena ou encore You Are Here ! Et le pire, c’est que ça fonctionne également avec le public ! Je me souviens personnellement de la première fois où j’ai vu la vidéo qu’il avait fait pour le concours “Nobody Cares” organisé par Arlo Eisenberg pour chercher des talents à sponsoriser. J’avais été choqué, en me demandant d’ou sortait ce type ! Et il faut bien reconnaître que, encore aujourd’hui, cette vidéo reste impressionnante.

 

 

Alors comment a t’il fait pour abuser tout ce beau monde ? Pour le comprendre il faut remonter à ses débuts. Clément grandit dans la région Lilloise où il commence le patin au skatepark Décathlon Campus. Heureusement pour lui, des crews de streeters lillois lui mettent le grappin dessus (là, les versions divergent quant à savoir si il faut remercier le Escapism ou bien le Farside crew) et lui font découvrir les joies de la rue. Sans cela, l’enfant n’aurait surement jamais quitté son parc. Il découvre alors un nouvel univers, et se retrouve très vite attiré par les gaps débiles et les bon gros rails bien raides.

 

Premier Rail 2002

 

Il prend rapidement du niveau et commence à s’essayer aux contests. Deux belles performances à ceux de Rouen et de Lille lui permettent de se faire remarquer par La Tôle, maison qui distribue alors un paquet de marques en France, qui va lui ouvrir la voie royale vers les contrats.  Il faut dire que son style à la Broskow, cheveux longs, baggy pants et grosses cascades a de quoi séduire. Grisé par le succès de cette  première entourloupe, il va maintenant reproduire son petit manège à loisir, ceci pendant des années, sans que quiconque ne s’en aperçoive. Il arrive même à obtenir une wildcard tous les ans pour participer au Winterclash, en faisant toujours les même tricks !

 

 

Il faut cependant admettre que tout le monde ne peut pas appliquer cette méthode, car si elle a si bien fonctionné pour Clément, c’est que son skating est vraiment beau à voir, à la fois rapide, propre et précis, avec un style impeccable qui n’est pas sans rappeler Dominic Sagona. Son autre botte secrète, c’est sa personnalité. On a ainsi rarement vu un pro skater aussi humble et intègre, capable de contacter son Team Manager pour lui dire:  ” Bon les mecs c est gentil de me donner des trucs mais faut être réaliste, je fous rien ! Du coup je préfère qu on arrête, c’est plus honnête !”
Faute avouée, à moitié pardonnée.

 

 

Le dernier coup d’éclat du zozo remonte 5 ans en arrière. Comme par hasard, peu après avoir sorti une nouvelle part dans la Vidéo Arcena, il se rappelle au bon souvenir de nos experts grâce à la part ci-dessous, quelques semaines à peine avant que ceux-ci ne reçoivent leur bulletin de vote . Encore une fois, sa gestion du timing fait mouche, et le voila qui réussit à gratter une place dans ce classement . Vraiment quel escroc !

 

 

Les autres membres du classement:

Numéros 13: Toto Ghali – Kevin Quintin
Numéro 14: Allan Beaulieu
Numéro 15: Thierry Lallemand
Numéro 16: Jeremy Jimenez
Numéro 17: Nicolas Auroux
Numéro 18: Victor Legrand
Numéro 19: Williams Cerlo
Numéro 20 : Cyril Daniel

Author Description

Jean-Pierre Patin

Poste: Attaquant, 54 selections en équipe de France de Curve, 278 sessions au Bowlympique de Marseille (184 Souls)

No comments yet.

Join the Conversation