Nightmare Fribourg

Nightmare Rollerblading street contest Fribourg, Samedi 3 octobre

Un nom bien long pour une street journée dont le but est de rassembler un max de riders pour taper la session ensemble, comme à l’époque, avec un petit bonus : les frais d’inscription sont directement mis en jeu, comme prix pour le meilleur rider de la journée.
Pour résumer : Inscription 5 francs, le gagnant rafle la somme.

Nightmare Rollerblading Street Contest Fribourg, October 3rd, a Saturday.

Quite a long name for a street skating event that aimed at gathering as many skaters as possible, just like in the good old days, with a little bonus: the registration fees were up for grabs for the best skater of the day.
To make it short: skating fees 5 Francs a piece, the winner takes it all.

A l’origine de l’idée, l’Asphalt Blading Club, un regroupement de passionnés dont le QG se situe sur Lausanne. Une équipe pas prise de tête, qui aime faire de belles images rolleristiques, et surtout prendre du plaisir sur les roulettes en ligne.
Pour un 3 octobre, force est de constater que le temps est de la partie. De plus une bonne quarantaine de personnes a fait le déplacement, riders & spectateurs confondus (essentiellement de Suisse, mais une équipe d’Italiens nous a fait la surprise du déplacement).

The Asphalt Blading Club, a Lausanne-based group of rolling aficionados, came up with the idea for the event. They form a simple and straightforward bunch, whose ambitions are to produce quality blading images and to have fun on the skates.
Climate-wise, things were pretty nice for an early October sesh, and about forty people made the trip, skaters and spectators included (mostly from Switzerland as well as an unexpected Italian crew).

http://samueldevantery.com/

La pyramide, et le pharaon ToutenKarton
The pyramid, and a pharaoh

 

Spot 1, la pyramide tronquée en escalier from other space or not.

Environ 25 inscriptions plus tard, la competisession commence, sur un spot tout de même assez étrange, mais sans véritable danger de blessure. On aurait dit une sorte de pyramide d’escalier, grindable à tous les étages, mais quand même un peu courte. On y ressort Nicolas Schopfer ultra propre, Benjamin Wehrli tout de Gawds vétu supra tech et Reto Burgin.

Spot 2, les conspirationnistes du triangle de feu-follet.

On se fait virer avant même d’avoir commencé. Y’a une fête de pompier, mais pas de bar, donc clairement on s’attarde pas.

Spot 1, the oddly-shaped ledge pyramid

With a solid 25 registered skaters, the competisession started on a strange yet not so risky spot. It looked like a pyramid made of ledges, which were a bit short to my taste. A few guys stood out: Nicolas Schopfer with his ultra-clean style, Benjamin Wehrli, a Gawds clad tech master, and Reto Burgin.

Spot 2, the conspiracy of the will-o-the-wisp triangle

The spot was a bust from the get-go. A firefighter party without an open bar; we out.

 

_DSC5700

Nicolas Schopfer caresse le muret et son patin
Nicolas Schopfer caresses the curb and his skate
Photo : Emilien Itim

 

Spot 3, le pas holy rail du tout.

On se retrouve dans un quartier complétement fou de Fribourg où les rails quasi parfaits se suivent. Par contre, la competisession se déroule sur 2 rails tout à fait pas quasi parfaits. Mais les figures s’enchainent quand même. Geoffroy Dubreuil se lâche avec des back backslides, enchainés avec des fish de Maxime Genoud terminés par Benjamin Wehrli en TTSoyale après un TMizu totalement validé

Spot 3, the not so holy rail

We reassemble in an insane neighborhood of Fribourg ridden with almost perfect rails all over the place. Nonetheless, the competisession continues on two almost perfectly not perfect rails. Tricks go down anyways. Geoffroy Dubreuil goes wild with a series of backside backslides, followed by Maxime Genoud’s fishbrain. Benjamin Wehrli concluded with a TTS and a fully-approved true mizou.

 

Maxime Genoud tend la patte
Maxime Genoud streches his leg

 

Spot 4, la descente aux enfers.

Rail en kink, 2×18 marches. Dit comme ça, ça fait peur, mais en vrai ce spot est à une poubelle près d’être parfait. Geoffroy Dubreuil a su faire la différence, en prenant l’entier du rail en top soul, c’est à dire avec un bon 8m de plus à plat, avant d’attaquer la descente aux enfers. De même il prend les devant en sautant le kink avant tout le monde en X grind to back royal.

Spot 4, descent into hell.

Kink rail, double 18 steps stairs: put like that it’s quite scary. But in reality, this spot was damn near perfection. Geoffroy Dubreuil made a difference top souling the actual 8 meters long flat part before the descent into hell. In addition, he jumped the middle kink before anyone else with an X-grind to back royale transfer.

Repho, soul grind

Repho, tous schuss sur la piste noire
Repho, schuss down the black piste

 

Merci aux organisateurs, soit Stéphane Ryter, Greg König et Asphalt Blading Club, pour leur motivation à mettre sur pied ce genre de petit événement convivial !

Thanks to the organizers, Stéphane Ryter, Greg König and the Asphalt Blading Club, for their dedication to put together this kind of friendly and chilled-out event!

1st place : Geoffroy Dubreuil
2nd place : Maxime Genoud
3rd place : Benjamin Wehrli

_DSC5581

Geo prend son pied 
Geo has a blast grabbing his foot
Photo : Emilien Itim

 

Signé : Jacob Camus Laguigne Neveu Schopfer

La Roulette souhaite également remercier Samuel Devantery et Emilien Itim pour les photos, ainsi que les potes de l’Asphalt Blading Club, dont vous pouvez voir les vidéos ICI, dont l’edit de ce Samedi, que l’on voit aussi ci-dessous !

La Roulette would like to thank Samuel Devantery and Emilien Itim for the pics, as well as the Asphalt Blading Club buddies, whom you can see videos HERE, including that Saturday edit you can see below !

 

Asphalt Blading Club | Nightmare Rollerblading Street Contest Fribourg from Stéphane Ryter on Vimeo.

http://laroulette.eu/wp-content/uploads/2015/10/DSC5775-1024x684.jpg