HOME CONTEST X

Rien ne se passe jamais comme on se plaît à l’imaginer, et c’est possiblement mieux comme ça.
La cheminée ne s’est pas effondrée, la police n’est pas intervenue, et je me suis endormi bien avant l’after de l’after.

C’était pas gagné, car la fête de fin de chantier de la veille nous avait directement envoyé le voisin en peignoir nous menaçant d’une dénonciation immédiate. Et, contrairement à ce que je lui ai dit ce soir la, je le comprends.

L’évacuation des rebuts de chantier par une équipe peu précautionneuse sur la playlist années 80 du plus grand ponceur de dancefloor de Rillieux-La-Pape peut paraître provocante quand elle s’effectue au milieu exact de la période du couvre-feu.
Et le doux chant des scies sauteuses et circulaires mêlé aux bruits émanant du local de répétition pendant une semaine ont pu participer à l’agacement qu’il a probablement semblé essayer de vouloir potentiellement manifester ce soir là. Peut être…

Mais bon, ça s’est fait.

Sur une idée d’un type qui en a pas que des bonnes, mais que comme il n’en a pas trop souvent c’est pas si grave, on s’est dit qu’on pourrait, en ces temps de pandémie mondiale interdisant les rassemblements de plus de 3 personnes, organiser le Home Contest dixième du nom.

Le type, c’est James, et il habite à La MAB, une occupation temporaire autogérée, lieu de création et de récréation que nous avons ouvert avec l’association homonyme, acronyme signifiant officieusement La Mère A Bouga.
Et pour l’anniversaire de ce dernier (aussi parce que chaque année on est moins certains de pouvoir fêter le prochain en sa présence), on lui a donc offert une compétition de roller à l’intérieur de sa propre mère.

Franchement, honnêtement, vu les spots et le casting, on aurait pu facilement vendre le concept à une marque de voitures ou de téléphones, mais on a privilégié la brasserie locale, vu que c’est avec ça qu’on roule.

Oui oui ça s’est fait.

Et pour se faire, il a fallu prendre des risques, la voiture (ou l’avion), acheter des vis, de la bière et du champagne, récupérer du bois, du bois et encore du champagne. Il a fallu de l’énergie, de la chance, et toujours du champagne.

Je suis encore surpris, souvent, ému, parfois, de l’engagement désintéressé des passionnés de notre microcosme à en faire vivre la pratique, ou du désintérêt engagé des passionnés de notre pratique à en faire vivre le microcosme; enfin tu m’as compris.

Il est difficile de rendre compte de l’admiration que je porte à l’équipe de construction / destruction pour s’être rendue aussi disponible pour construire / détruire ce skate / park / inskatable. (Biffler les mentions inutiles)

Je remercie plus solennellement Antoine, Jérémy, Alain, André, Stephan, Bruno, James, Vlada, Monique et Anthony, parce que j’apprécie énormément cet adverbe et qu’ils ont fait du très bon boulot. Et pour les autres, oui aussi, c’est pour vous qu’on l’a fait donc heureusement que vous étiez là.

Allez, ça c’est fait.

Alors, évidemment, sur un événement d’une telle ampleur, il y a toujours des oublis. On a oublié de construire le spot pour le rail contest, et zut. Le groupe Parking, qui était finalement le seul programmé, a oublié de jouer, oh merde. Buckette a oublié de venir, dommage. J’ai oublié un morceau de ma soirée, et toutes mes affaires, ah putain…

Tiens j’ai failli oublier de te parler du match, c’est pour ça que tu me lisais ? Hey bien écoute, y’a eu des belles galipettes, quelques magnifiques glissades, de gracieuses suspensions, du cumulé en pagaille, pas mal de pas chassés et quelques de bourrés, et je crois même me souvenir d’une paire de vrilles carpées.
En dehors d’une cloison nasale froissée ,aucun blessé ni interpellé n’est à déplorer. Les tourneurs ont tourné, les glisseurs ont glissé, les fraiseurs ont fraisé, les pineurs ont piné, et le service d’ordre a laissé Stringman Farside Crasch s’exprimer.
Il y a eu du spectacle de qualité, en quantité, avant que le lieu ne se transforme en cet endroit brumeux et bruyant à mi-chemin entre l’antique lupanar et le ring de catch, dans lequel réside une partie de notre âme à tous. Le roller encule le roller enculé.

Et ça se fête.

HOME CONTEST X from JEREMY BERNARD on Vimeo.

PODIUM

3ème – Gilles Buelens
2ème – Gilles Buelens
1er – Gilles Buelens

PRIX SPECIAUX DU JURY

Pour être Stéphane Alfano – Stéphane Alfano

Pour avoir fait le plus de tricks en un trick qu’on sait pas nommer – Romain Godenaire

Parce que c’était son anniversaire – Samuel Boghanim

 

Merci à @the_artsy_lens_captures aka Salma Belhaj et @niplus.nimoins pour les photos !